Vincent RIME
Comédien
 
 
 
2017
Aller simple pour San Borondon - Festival Altitudes 2017
mise en scène de Julien Schmutz

_________________________________________________________________________

Distribution
 
Mise en scène :
  Julien Schmutz
 
Interprétation :
  Amélie Chérubin-Soulière
  Michel Lavoie
  Vincent Rime
 
Médiation :
  Yann Guerchanik
 
Intervenants principaux :
  Tamim Abdullah
  Mansour Zamany
  Sahar Anvari
 
Technique :
  François Gendre
 
Costumes :
  Éléonore Cassaigneau
 
Aller simple pour San Borondon est une création originale qui traite de la migration. Dans la lignée des précédentes créations produites par Altitudes, cette installation théâtrale itinérante se déroule dans l'ancienne chartreuse de la Part-Dieu. La pièce est jouée 14 fois – par tous les temps – dans les jardins et la forêt de la Part-Dieu. Aller simple pour San Borondon propose une expérience théâtrale où il n'y a plus de frontière entre la scène et le spectateur, où les comédiens partagent expériences personnelles et intimes, où les migrants nous parlent de leurs origines, de leur vécu en chemin et de leur réalité, une fois arrivés en Suisse.

Projeté dans un futur proche, en l'an 2075, un pays se réveille au lendemain d'un Grand Cataclysme. La température a augmenté de 4°C de façon généralisée sur Terre et la population, désemparée, est sur les routes, fuyant le désert, les sauterelles et les inondations. C'est alors que l'existence d'une possible terre d'accueil – l'île de San Borondon – est évoquée. Ce mythe datant du XIIe siècle, attise la curiosité de ceux et celles qu'on appelle les naufragés et qui accompagnent les spectateurs sur les chemins de la migration. Qu'est-ce que cette terre promise, cet eldorado? Allant ainsi de lieu en lieu, on se confronte à ce qui caractérise la migration: le départ, l'espoir d'un endroit meilleur, le passeur, la route, le lieu d'accueil. ​ Une invitation à échanger, à réfléchir ensemble à l'avenir, à l'humain.
 
 Presse
 
Articles de presse
 
 
 
 
Dates de jeu
 
du 7 au 24 juin 2017
  dans les jardins de la Part-Dieu, près de Bulle
 
 
© 2015 par Vincent Rime